Stanley Février

Stanley Février

Artiste plasticien, Février envisage l’art comme un vecteur de changement social et pose un regard aiguisé sur les dynamiques sociales prenant forme dans les sociétés occidentales. Il en questionne la valeur de la vie dans un contexte de globalisation, au travers des tragédies contemporaines. De fait, motivé par le désir d’activer la conscience collective, il s’approprie et modifie des images, vidéos et photographies de ces drames, saisies sur Internet. Par ses installations, performances et projets d’art participatif, Février crée un espace de rencontre où les participant.e.s sont au centre de l’oeuvre. Il les amène à se repolitiser et à affirmer leur vécu pour finaliser l’oeuvre. Diplômé en arts visuels et médiatiques, ses récentes préoccupations artistiques et conceptuelles se basent sur la critique institutionnelle, sur les enjeux identitaires et la violence et les inégalités engendrées par cette dernière. Février a participé à plusieurs expositions individuelles et collectives à Québec, Montréal, Ottawa, New York, Hong Kong et Cuba ainsi qu’en France, Allemagne, Espagne, Chine, Bulgarie, Serbie et au Mexique. En 2018, il réalise à l’Arsenal l’exposition « Strange Fruit ». Et 2019, il a pris part à “Over My Black Body” à la galerie de l’UQAM, exposition commissariée par Eunice Belidor et Anaïs Castro. Février est récipiendaire de plusieurs bourses de création. En 2019, il a d’ailleurs reçu une bourse du Conseil des arts du Canada pour la réalisation de “America… en toute impunité”. Cette oeuvre composée de plusieurs volets (vidéo, son, sculptures, archives et photographies) a fait l’objet d’une exposition solo à la Maison de la culture de Longueuil en février et mars 2019. L’artiste présente également en 2019 l’oeuvre “cette chair” dans l’exposition collective D’où venons nous? Que sommes-nous? Où allons-nous … (2019) au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ)